Fuel du générateur
État du filtre à air

le Jeu 31 Aoû - 13:58
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Silence...
Presque trois mois se sont écoulé depuis sa dernière mission effectué. Trois mois que la jeune femme ne cesse de s’isoler, de tous, de sa propre mère, seule membre de sa famille encore en vie. Elle l’évite, elle ne veut pas lui parler, lui faire face. Elle sait qu’elle n’a jamais approuvé le fait qu’elle devienne Outsider, comme son père. Elle ne voulait pas voir sa fille périr ainsi, comme son mari et pourtant, Linh a décidé de suivre les pas de son père mais maintenant, elle doute. Est-elle fait pour cela ? À chacune des missions terminés elle se pose cette question. Pourquoi continuer si cela est si dur ? Probablement parce qu’elle ignore ce qu’elle pourrait faire sinon et avec tout ce qu’elle a vu à l’extérieur, comment pourrait-elle fermer les yeux et faire comme si rien de tout ceci existait ? Non, impossible…

Assise dans un coin de la salle commune, la jeune femme observe le plafond, ses genoux ramenés contre sa poitrine. Silencieuse, comme toujours, à l’écart de tout, elle évite de se mêler aux autres et pourtant, cela pourrait l’aider à évacuer le stress qui ne cesse de s’accumuler sur ses épaules mais elle n’y parvient pas… Depuis la mort de son frère, depuis la mort de sa meilleur amie, depuis la mort de son père, Linh ne parvient plus à approcher quiconque, de perdre de se lier encore et de souffrir.

Elle s’isole alors, la jeune femme, restant constamment dans son coin, effectuant les missions qu’on lui donne sans jamais rien dire, prenant sur elle, gardant ces visions d’horreur à jamais ancré dans son esprit. Oui des horreurs, elle en a vu et c’est pour cette raison qu’elle ne peut arrêter puis il y a aussi ceux qui gèrent le bunker… Elle ne leur fait pas confiance, comment pourrait-elle le faire ? Envoyé dans une mission suicidaire sans rien leur dire. Le savaient-ils ? En les envoyant là-bas, que de pareil monstre pouvait s’y trouver ? Elle n’en sait rien, elle ne sait plus quoi en penser. Elle lâche un soupir, s’adosse davantage sur le canapé et ferme un instant les yeux...

Code © N3M0
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
avatar
Expérience :
230 / 250230 / 250

Points de vie :
90 / 15090 / 150

Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/12
Gilet Tactique : N/A
Composants électroniques : Filtre à Air de niveau 1
Sacs : N/A
Précision :
0 / 100 / 10

Médicaments : N/A
Métal réutilisable : N/A
Objet Secondaire :
Equipement 1 : Corde d'Escalade
Quantité Equipement 1 : x1
Equipement 2 : Bandage
Quantité Equipement 2 : x1
Equipement 3 : Lampe Torche
Quantité Equipement 3 : x1
Equipement 4 : Nourriture en Conserve
Quantité Equipement 4 : x1
Equipement 5 : N/A
Equipement 6 : N/A
Equipement 7 : N/A
Equipement 8 : N/A
Equipement 9 : N/A
Equipement 10 : N/A
Equipement 11 : N/A
Equipement 12 : N/A
Arme primaire en main : M- M4A3
Mod : Skin : test
Mod : Optique : ACC - Aucun
Mod : Chargeur : ACC- Aucun
Mod : Poignée : POIGNÉE- Aucune
Mod : Bouche : DEVANT- Aucun
Mod : Autre : SOUS- Aucun
Arme au corps à corps : M- Couteau de Cuisine
Arme secondaire en main : S- Berreta M9
Arme dans l'inventaire : I- AUCUNE ARME
Munitions 1 :
Munitions 2 :
Munitions 3 :
Competence 1 : N/A
Competence 2 : N/A
Competence 3 : Aucune Compétence Active
Compétence 4 :
Crédits avatar/images : (c) Fox
Messages : 44
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 30/08/2017
Age : 21
Survivant du bunker
le Jeu 31 Aoû - 14:54

Identité
Personnage:
Spécialité: Éclaireur
230 / 250230 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 10/12N/AFiltre à Air de niveau 1N/A
0 / 100 / 10
N/AN/ACorde d'Escaladex1Bandagex1Lampe Torchex1Nourriture en Conservex1N/AN/AN/AN/AN/AN/AN/AN/AM- M4A3testACC - AucunACC- AucunPOIGNÉE- AucuneDEVANT- AucunSOUS- AucunM- Couteau de CuisineS- Berreta M9I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucune Compétence Active(c) Fox44Féminin30/08/201721
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
— Mets des chaussures !

L’accent. Un accent doux qui chatouillait ses entrailles alors qu’elle se jetait entre les arbres en riant ; Ave avait toujours une bonne excuse pour ne pas mettre de chaussures. Elles étaient bruyantes. Elles faisaient craquer les branches. C’était une habitude volée à son père, et Maria le maudissait pour ça. Pour l’esprit sauvage qu’il avait glissé à la place de l’âme de sa fille. Mets des chaussures ! À l’époque, elle se foutait éperdument des ronces qui mangeaient la chair de ses jambes nues et les pierres qui laissaient de profonds sillons dans ses talons. Il n’y avait que l’air.
L’air dans ses cheveux mal coupés, le vent rude et sec des Rocheuses où ils vivaient à la mode des trappeurs. La bise était chargée du parfum de la liberté ; et sa mémoire parvenait à restituer chaque moment avec précision. La bouffée de plaisir qu’elle avait embrassé lorsqu’une branche avait entaillé la peau basanée de sa joue gauche. Tout, du début à la fin.

Mais elle était là, la fin. Sous ses yeux désormais ouverts alors qu’elle s’asseyait sur sa couchette en essayant de ne pas réveiller ses colocataires. Il était tôt. Eux dormaient, elle déchantait. Elle redécouvrait les murs couleur de fer et les relents de la sueur, mêlée à leurs propres arômes. Celui de Sam était féminin ; quelque chose de doux et de sucré. Il émanait des garçons des effluves plus musquées. C’était ça, maintenant, la maison. Et pas un arbre à l’horizon. Quoique Sven pouvait passer sans mal pour un rocher avec son allure de mauvais bougre. Il faisait peur à sa mère, d’ailleurs ; mais tous les hommes qui entouraient Ave effrayaient Maria, donc ce n’était pas une nouveauté.
Rejetant ses draps avec une nonchalance feinte, l’Outsider tâchait de repousser le souvenir de son père. L’image du gigantesque sourire qu’il lui destinait au moment de s’effondrer dans la grande salle l’assaillait toutes les nuits — une mémoire cruelle qui s’assurait qu’elle n’oublie pas ce qui l’attendait dehors. Ce qui était sa réalité, aujourd’hui.

Elle avait besoin d’air.
Elle voulait être seule, réellement. Pas se sentir seule en étant entourée de centaines de gens, non. Être véritablement seule avec elle-même, plonger tête baissée dans le capharnaüm de ses pensées et n’être vue par personne. Elle se glissa hors de son compartiment, se pressant dans les couloirs muets pour marcher. Marcher où ? Aucune idée. Elle laissait seulement ses pieds la guider comme ils l’avaient toujours fait. Machinalement, roulant des mécaniques tel un vieux robot si huilé qu’il ne dérangeait ni le silence, ni les fantômes des morts tombés pour une cause qui n’en valait peut-être pas la peine.

Sans le réaliser, elle poussa les portes d’un salon. Il était calme, plongé dans une semi-obscurité rassurante. Le lorgnant à la hâte, elle se coula jusqu’à un mur dont le contact gelé l’apaisait, puis elle s’y écroula jusqu’à rencontrer le sol. Ramenant ses genoux contre sa poitrine dans une position qui rappelait celle des enfants traumatisés, la jeune femme exhala un soupir qui résonna étrangement ; il ressemblait à un sanglot étouffé et à des milliers de souffrances inavouées.
Elle aurait pu rester immobile jusqu’à ce que le salon s’emplisse, bien sûr, mais elle constata qu’elle n’était pas seule. Des cheveux roux. Ils encadraient un visage de poupée.

¡Mierda!

L’accent, ah… L’accent et ses intonations qui rendaient beaux les mots les plus laids. Elle se redressa à la va-vite, vacillant sur ses genoux. Des papillons noirs dansèrent dans ses prunelles, faisant écho à ceux qui nouaient ses entrailles.

Navrée. J’t’ai pas repérée en entrant, euh…

Elle l’avait déjà vu. Pas beaucoup, pas longtemps ; seulement de temps à autre, au réfectoire et dans les couloirs. Jamais suffisamment pour prendre l’initiative de lancer une conversation — pourquoi le faire, d’ailleurs ? — et encore moins pour s’assurer de choper son nom au passage. Ave lança un regard ennuyé à l’étrangère qui ne l’était pas tant, la découvrant dans une position similaire à celle qu’elle avait adopté plus tôt. La position de ceux qui avaient sur les épaules des poids si lourds que la colonne vertébrale était susceptible de se rompre à tout moment. Elle hésita. Pourquoi parler, hein ? Elle-même était venue se cacher pour ne croiser personne ; l’autre était peut-être là précisément pour les mêmes raisons.
Lentement, Ave rangea sa méfiance au placard et, si elle préféra ne pas se rapprocher de sa congénère, elle se réinstalla sur le béton. Les jambes croisées, les genoux posés dessus et le menton calé à l’intérieur, l’Outsider entama une description mentale très détaillée des lieux pour tromper sa gêne.
Elle n’aimait pas les gens. Elle ne savait pas ni comment briser la glace, ni comment éviter d’avoir l’air conne en public.

J’suis Ave. De la treize.

Ce jour-là, au moins, elle pouvait faire un effort. Pour p’pa.
c'est l'ennui qui dicte et domine

RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
230 / 250230 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 1
0/12
N/A
Filtre à Air de niveau 1
N/A
0 / 100 / 10
N/A
N/A
Corde d'Escalade
x1
Bandage
x1
Lampe Torche
x1
Nourriture en Conserve
x1
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
M- M4A3
test
ACC - Aucun
ACC- Aucun
POIGNÉE- Aucune
DEVANT- Aucun
SOUS- Aucun
M- Couteau de Cuisine
S- Berreta M9
I- AUCUNE ARME
N/A
N/A
Aucune Compétence Active
(c) Fox
44
Féminin
30/08/2017
21
le Ven 1 Sep - 3:34
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Silence...
Les yeux clos, ses pensées désormais loin, elle entendit à peine la porte de la salle s’ouvrir et les bruits de pas non loin d’elle. En réalité, elle s’en fiche. Elle est bien là, au calme, seule, ou du moins c’est ce qu’elle croit… À peine consciente, elle se laisse bercer dans un demi sommeil pour chercher à retrouver son calme, mais la voix qui surgit soudainement manqua de la faire sursauter.

Ouvrant les yeux, Linh tourna la tête pour découvrir dans la pénombre, une jeune femme. Les cheveux sombre, la mine surprise de la voir ici. Elle la déjà vu, elle croit… Peut-être au réfectoir. Peut-être dans un couloir. Peut-être même dans la salle d’entraînement, elle n’en sait trop rien… Son esprit s’embrouille tant il est perturbé par des images d’horreurs et de morts. Elle en oublie parfois les visages qu’elle côtoie alors ceux qu’elle croise à peine, mieux vaut ne pas en parler...

“Ce n’est rien…”

Répond-t-elle aux excuses de celle qui était aussi venu se réfugier en ces lieux, visiblement. Pourquoi est-elle venu ? Linh l’ignore. Linh ne demandera pas, cela ne la concerne pas et elle ne la connaît pas. Elle pensait que l’autre finirait par partir ou tout bonnement l’ignorer mais il n’en fut rien. Elle se présenta, lui donna un numéro, probablement celui de sa chambre. La rousse la regarde, à travers les ténèbres qui bercent ces lieux.

“Linh de la cinq…”

La réponse fut des plus simple, comme celle de son interlocutrice. Pourquoi cette dernière avait ouvert le dialogue ? Avait-elle besoin de parler ? Linh n’est pourtant pas psy et ne pourra lui apporter aucune aide, enfin, cherche-t-elle seulement cela ? À moins qu’il ne s’agisse là que de formule de politesse. Le silence ne tardera probablement pas à retomber entre les deux femmes. L’une, assise en boule sur le canapé, ses genoux ramené contre sa poitrine, l’autre assise contre un mur. Finalement, la Outsider prit sur elle pour rompre le silence avant qu’il n’ai le temps de s’imposer.

“Tu es ici depuis longtemps ? Dans le bunker je veux dire…”

Code © N3M0
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
avatar
Expérience :
230 / 250230 / 250

Points de vie :
90 / 15090 / 150

Niveau : Niv. 1
Espace inventaire : 0/12
Gilet Tactique : N/A
Composants électroniques : Filtre à Air de niveau 1
Sacs : N/A
Précision :
0 / 100 / 10

Médicaments : N/A
Métal réutilisable : N/A
Objet Secondaire :
Equipement 1 : Corde d'Escalade
Quantité Equipement 1 : x1
Equipement 2 : Bandage
Quantité Equipement 2 : x1
Equipement 3 : Lampe Torche
Quantité Equipement 3 : x1
Equipement 4 : Nourriture en Conserve
Quantité Equipement 4 : x1
Equipement 5 : N/A
Equipement 6 : N/A
Equipement 7 : N/A
Equipement 8 : N/A
Equipement 9 : N/A
Equipement 10 : N/A
Equipement 11 : N/A
Equipement 12 : N/A
Arme primaire en main : M- M4A3
Mod : Skin : test
Mod : Optique : ACC - Aucun
Mod : Chargeur : ACC- Aucun
Mod : Poignée : POIGNÉE- Aucune
Mod : Bouche : DEVANT- Aucun
Mod : Autre : SOUS- Aucun
Arme au corps à corps : M- Couteau de Cuisine
Arme secondaire en main : S- Berreta M9
Arme dans l'inventaire : I- AUCUNE ARME
Munitions 1 :
Munitions 2 :
Munitions 3 :
Competence 1 : N/A
Competence 2 : N/A
Competence 3 : Aucune Compétence Active
Compétence 4 :
Crédits avatar/images : (c) Fox
Messages : 44
Sexe : Féminin
Date d'inscription : 30/08/2017
Age : 21
Survivant du bunker
le Ven 1 Sep - 17:41

Identité
Personnage:
Spécialité: Éclaireur
230 / 250230 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 10/12N/AFiltre à Air de niveau 1N/A
0 / 100 / 10
N/AN/ACorde d'Escaladex1Bandagex1Lampe Torchex1Nourriture en Conservex1N/AN/AN/AN/AN/AN/AN/AN/AM- M4A3testACC - AucunACC- AucunPOIGNÉE- AucuneDEVANT- AucunSOUS- AucunM- Couteau de CuisineS- Berreta M9I- AUCUNE ARMEN/AN/AAucune Compétence Active(c) Fox44Féminin30/08/201721
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Elle aimait l’indifférence. Elle adorait le silence ; mais pas celui-là. Pas le pesant, pas celui qui tombe entre deux êtres incapables de faire autre chose que se regarder en chiens de faïence. Elle avait peur. Peur de ce silence qui, pour ce qu’elle en savait, était le silence des morts. C’était un silence comme celui-là qui avait succédé au décès de son père — une absence de paroles pour exprimer le chagrin qu’elle éprouvait alors. Le silence de ceux qui l’entouraient, aussi. Ceux qui la regardaient comme s’ils comprenaient, mais sans être en mesure de la soulager.
Ce silence résigné qui disait que les choses ne changeraient jamais. Que le monde resterait éternellement gelé, piégé sous une épaisse couche de glace que même les phoques fuyaient. Elle chassa la brume qui recommençait à voiler ses yeux. Le souvenir était frais ; il le serait éternellement. Elle aurait toujours la sensation que son père était à ses côtés la minute précédente, lui offrant son bras pour danser sur une musique étouffée par le chahut. Elle aurait toujours l’impression de ce poids grandissant alors qu’il s’affaissait peu à peu sur elle en gerbant son propre sang.

Les prunelles posées hasardeusement sur ses chevilles, Ave commença à en triturer le bracelet. Une chaîne en or où pendaient des dizaines de breloques. Elle était en pyjama ; sûrement comme tous les gens du bunker, d’ailleurs. À cette heure-là, les douches commençaient seulement à cracher de l’eau froide et à faire grincer les vieilles canalisations. Linh. D’où le nom venait ? D’Asie ? Elle n’avait pas l’air bridée, pourtant. Ni même jaune. Et ses cheveux n’étaient pas raides, pas de ce qu’elle pouvait en voir.
Linh. Peut-être qu’elle était aussi le fruit d’un métissage étrange. Ou alors ses parents avaient décidé de lui jouer un tour pour que des gens comme Ave tombent dans le panneau et se demandent d’où elle débarquait avec sa crinière de feu et ses yeux pâles. Elle avait l’impression qu’ils luisaient dans la pénombre, Ave ; mais, paradoxalement, ils avaient l’air aussi éteints que la flamme d’une bougie consumée. Sans un mot, la jeune femme ramena à nouveau ses genoux contre sa poitrine. Temporairement, au moins, elle accepta de dévoiler un morceau de sa vulnérabilité. Elle en avait besoin.
Plus encore maintenant, face à Linh qui était une étrangère. Ave ne voulait pas paraître faible à ses proches ; au contraire, elle espérait être le dôme qui les protégerait de la souffrance. Mais Linh n’était personne pour elle. Et Ave n’était personne pour Linh. Laissant ses paupières recouvrir le gris de ses prunelles, la jeune respira longuement son propre parfum qui s’attardait sur son débardeur trop large.

Ouais.

Elle ne voyait pas quoi ajouter d’autre. Qu’aurait-elle dû dire ? Elle pinça les lèvres. Elle n’avait jamais évoqué les conditions de voyage pour rejoindre le bunker. Elle n’avait pas non plus avoué la peur qui menaçait de la rendre hystérique alors que tout le monde poussait des cris dans la voiture. Son père et sa mère s’engueulaient, ce jour-là. Ils avaient roulé sans s’arrêter, par peur que les places manquent. Paraît-il qu’il y avait une priorité sur les jeunes en bonne condition physique et les riches. Son père était cardiaque et sa mère avait une hanche en carton. Ils se pensaient condamnés, vraiment.
Mais ils roulaient plus vite que n’importe qui d’autre. Au bout d’une minute ou deux, Ave réalisa qu’elle s’était perdue dans ses pensées et adressa un regard désolé à sa congénère.

Depuis la première alarme, en fait. Je l’ai jamais quitté depuis, sauf pour de petites besognes. (Elle s’efforça de lancer un rire qui sonnait faux dans la pièce tamisée.) J’étais vraiment butée. Je refusais d’y aller, mes parents ont dû s’y mettre à deux pour me faire entrer dans la voiture. Être enfermée comme ça, tout le temps, c’est… Mes vieux pensaient qu’ils allaient être refoulés à l’entrée, tu sais ? Parce qu’en général, dans des situations comme celle-là, on garde les membres « utiles » de la société. Ils roulaient comme des cinglés. Ils étaient persuadés qu’ils allaient mourir mais… Ils voulaient vraiment que j’ai une chance.

Il n’y avait aucun mot pour décrire que ce qu’ils vivaient, ni la terreur qu’elle ressentait en son for intérieur à l’idée de rester à l’intérieur pour toujours. Elle se demandait souvent si les autres éprouvaient la même chose, sans oser poser la question pour autant. C’était comme un sujet tabou. Une évidence dont il était inutile de parler parce qu’elle bouffait le moral des troupes.

T’es arrivée quand, toi ? Et d’où ? Linh, c’est pas commun comme prénom.
la connerie, du début à la fin

RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
230 / 250230 / 250
90 / 15090 / 150
Niv. 1
0/12
N/A
Filtre à Air de niveau 1
N/A
0 / 100 / 10
N/A
N/A
Corde d'Escalade
x1
Bandage
x1
Lampe Torche
x1
Nourriture en Conserve
x1
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
N/A
M- M4A3
test
ACC - Aucun
ACC- Aucun
POIGNÉE- Aucune
DEVANT- Aucun
SOUS- Aucun
M- Couteau de Cuisine
S- Berreta M9
I- AUCUNE ARME
N/A
N/A
Aucune Compétence Active
(c) Fox
44
Féminin
30/08/2017
21
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES

CLIQUER POUR AFFICHER/CACHER LA RÉPONSE RAPIDE